Parcours d’une ancienne étudiante du lycée Richelieu

(actualisé le ) par Philippe Letouzey (DDFPT ex Chef de travaux), Pierre Mauborgne

Martine S. est actuellement élève ingénieure à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM) après avoir fait une partie de sa scolarité au lycée Richelieu.

En effet, élève sérieuse et travailleuse en STI2D ITEC, elle est admise en CPGE TSI avec les mêmes qualités.
L’équipe pédagogique est très fière de son parcours ensuite.

Elle vient d’être mise à l’honneur dans le journal de son école :
https://enim-actus.com/2020/09/11/d...

Voici un extrait concernant sa scolarité au lycée Richelieu :

Originaire du Rwanda, mon parcours depuis mon arrivée en France est ce que l’on peut qualifier d’inhabituel. En effet, après un bac technologique STI2D, spécialité Innovation Technologique et Eco conception (ITEC), j’ai intégré une classe préparatoire TSI.

Dès mon arrivée dans ce cursus, j’ai pu bénéficier du soutien de mes professeurs, qui ont cru en mes capacités d’adaptabilité et de surpassement.

Cependant, mes études ont été perturbées par un manque des moyens financiers, après que l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) ait mit fin à mon contrat jeune majeure et n’approuvait pas mon projet de poursuivre les études supérieures. C’est alors que mes professeurs m’ont fait part de l’existence de la fondation Georges Besse. C’est ainsi que j’ai passé un entretien avec cette dernière qui a accepté ma candidature soutenue par mes anciens professeurs de STI2D et mes professeurs de TSI ainsi que mon entourage.

En 2016, je suis donc devenue lauréate de la fondation George Besse, qui m’a accordé une aide financière et psychologique.

A la fin de mes deux années en classe préparatoire, j’ai été admise à l’ENIM.

avril 2021 :

mars 2021 | mai 2021